Outils pour Joomla

Cette rubrique est dédiée aux outils de travail incontournables pour la création de votre site internet Joomla.

Vous retrouverez également les meilleurs fournisseurs de templates Joomla auprès desquels vous découvrirez ce qui se fait de mieux.

 
Framework AARRR (Growth Hacking)

Avant de déboucher sur une vente ou tout autre objectif, une entreprise commerciale doit avoir du trafic, convaincre ses leads et les accompagner jusqu’au bout de leur tunnel de conversion. Ce tableau, qui parait simple, n’est pas évident pour toutes les entreprises. Nombreux sont ceux qui laissent échapper des clients en cours de route. C’est là qu’intervient le framework AARRR, l’outil permettant d’asseoir un nombre de conversions élevé.

Qu’est-ce que le framework AARRR ?

L’AARRR est un outil constitué de métriques que l’on utilise dans le cadre d’une stratégie de growth hacking (lien vers article dédié). Il s’agit d’un acronyme qui signifie Acquisition, Activation, Rétention, Recommandation et Revenus. Cela représente le cycle de vie des clients.

Cette représentation a été lancée en 2007 dans le monde des start-ups, lors d’un séminaire pour jeunes entrepreneurs. C’est un marketeur brillant et chevronné du nom de David McClure qui en est à l’origine. En tant qu’outil de Growth Hacking, son déploiement a pour but de générer du chiffre d’affaires très rapidement.

Plus concrètement, le framework AARRR permet de suivre de près le client afin de mieux le comprendre et de mieux le gérer à pendant tout le processus de conversion. À chaque étape correspond des pratiques et des mesures de performances.

L’outil est utilisé par les marketeurs qui cherchent à analyser l’efficacité et la performance de leurs tunnels de vente actuels, dans le but de les optimiser et d’y apporter des solutions.

Gains de productivité site web

Chaque page d’un site web est unique et ce ne sont pas les rédacteurs web ou les webdesigners qui diront le contraire. Toutefois, il existe des pages un peu plus importantes que les autres du point de vue image de marque, référencement et conversion. Techniquement, la plupart de ces pages sont facultatives, mais tout bon administrateur de site se doit de veiller à ce que ces pages soient disponibles et qu’elles soient conçues dans les règles de l’art. Quelles sont alors ces pages qu’un site web doit avoir ?

La page d’accueil

Sans doute la plus importante, elle est celle qui est la plus visitée pour la majorité des sites web du monde entier. Son intérêt est à la fois stratégique et structurel. Tout d’abord, c’est le terrain d’atterrissage par défaut de votre site et les internautes attendent beaucoup de cette page. En effet, elle est censée fournir une vue d’ensemble de votre site.

La page d’accueil doit présenter votre entreprise et résumer votre activité. Elle doit également diriger les internautes vers les sections qui sont susceptibles de contenir les informations spécifiques qu’ils recherchent. Ce n’est pas tout, les informations pertinentes à mettre en avant doivent y figurer, notamment votre produit phare ou encore un nouveau service à lancer.

En outre, elle doit afficher une accroche capable de susciter l’intérêt du visiteur, pour qu’il ait envie d’en découvrir plus et de vous contacter pour solliciter vos services.

Contenu mobile

Fin 2016, alors que la navigation web sur mobile commençait à gagner du terrain, Google, le moteur de recherche dominant annonça une nouvelle façon d’indexer les sites web. Les robots d’indexation ou les crawlers de Google tendent de plus en plus vers ce que l’on appelle le Mobile First Index. Depuis le 1er Juin 2019, ce nouveau mode d’indexation est pris en compte pour le référencement naturel de tout nouveau site web et cette année, la firme de Mountain View confirme que désormais, les sites conçus avec une approche Mobile First seront priorisés sur les SERP (page de résultats des moteurs de recherche). Cela pousse les entreprises à concevoir d’abord la version mobile des sites web avant de l’adapter pour les ordinateurs, soit l’inverse de ce qui se faisait avant.

Ce chamboulement n’est pas sans conséquences sur l’art et la manière de rédiger des contenus, car en effet, écrire pour un site web mobile et écrire sur un site desktop n’est pas tout à fait la même chose.

Pourquoi rédiger du contenu pour le mobile est-il différent ?

On a déjà compris depuis quelques années que l’on ne peut proposer les mêmes interfaces graphiques sur mobile et sur ordinateur. Raison pour laquelle il a fallu travailler les versions mobiles des sites web classiques pour les adapter sur un plus petit écran. De la même manière, il est peu recommandé de proposer les mêmes textes pour ces deux supports. En voici la raison principale : la majorité des internautes ne liront jamais jusqu’à la fin un long texte sur mobile. Quand bien même le sujet est intéressant pour un mobinaute, il n’y accordera pas beaucoup de temps comme il le ferait sur ordinateur. Un mobinaute navigue souvent en mouvement et dans les lieux publics. Il ne peut pas toujours se permettre de se poser et de se plonger dans une lecture de 10 minutes voire plus.

Sur mobile, les attentes des internautes sont différentes. On souhaite trouver quasi-instantanément ce que l’on cherche. Il devient alors nécessaire de proposer des contenus qui fournissent rapidement et clairement l’information à délivrer.

Comment adapter la rédaction de contenus web au mobile ?

On voit de moins en moins d’articles avec plus de 1250 caractères sur mobile. Pour que l’information soit partagée de manière claire et concise, tout en étant complète, il faut donc privilégier les textes courts.

Des études ont permis de comprendre que les mobinautes sont plus attentifs aux informations contenues dans le haut de la page. Ce qui signifie que les informations essentielles doivent être visibles avant de scroller vers la partie basse du texte.

Bien évidemment, cela ne dispense pas le rédacteur des règles de base en matière de rédaction web. Les informations doivent toujours être partagées selon une certaine logique. Vous devez donc les hiérarchiser et les structurer. Vous aurez également à décider si les données de second plan sont à délivrer ou non. Le schéma idéal étant d’aller à l’essentiel tout en proposant au lecteur d’accéder aux détails des informations un peu plus bas sur la page.

Pour alléger l’aperçu du texte, il est nécessaire de faire bon usage des titres et des puces. Pensez également à aérer le texte et à mettre en gras les informations importantes.

Quelques conseils pour optimiser la rédaction web mobile

Si vous maîtrisez déjà la rédaction web dans son ensemble, vous n’aurez pas beaucoup de mal à adapter votre méthode pour les smartphones et les tablettes. Pour autant, ne vous reposez pas sur ces acquis, car l’univers du web est en constante évolution et il est important d’être en phase avec les exigences du moment, en l’occurrence la maîtrise de la rédaction web mobile. Pour réussir dans cette voie, voici quelques conseils.

 

Conseil n°1 : Un titre concis pour une seule colonne

Si pour les versions desktop, on préconise un titre qui se tient sur une seule ligne, pour la version mobile veillez à ce que le titre H1 ne dépasse pas 3 lignes. Si vous raisonnez exactement comme sur ordinateur, vous risquez d’avoir un titre qui s’étend sur 5 ou 6 lignes sur un écran de smartphone. Rédigez le texte sur une seule et unique colonne qui s’adaptera à toute la largeur de l’écran.

 


Conseil n°2 : Allez à l’essentiel

Comme nous l’avons expliqué plus haut, évitez les longs textes. Un paragraphe ne devrait pas avoir plus de 500 caractères et l’essentiel doit être rédigé dans les 2 premières phrases afin de susciter rapidement l’intérêt du lecteur. Les phrases simples et courtes ont plus de valeur pour ce type de rédaction. Aussi, évitez de tourner autour du pot ou de faire étalage d’une grande inspiration pour un sujet. Allez droit au but !

 


Conseil n°3 : Bien choisir ses mots en pensant SEO

Le poids des mots demeure important, car vous devez constamment penser référencement naturel. Comme le nombre de caractères doit être limité, ne lésinez pas sur les mots-clés. N’oubliez pas les mots-clés secondaires de la longue traîne et faites en sorte que le texte ait un champ sémantique riche autour du sujet.

 


Conseil n°4 : Faites la part belle aux sous-titres et aux listes à puce

La plupart des mobinautes survolent le texte avec une lecture en diagonale. Ils recherchent rapidement les informations que vous aurez mises en exergue, c’est-à-dire les titres, les mots en gras, les groupes de mots avec une police ou une couleur différente et les listes à puces.

Vous devez faire un effort pour que les titres soient très révélateurs et que les réponses se trouvent déjà dans les sous-titres.

 


Conseil n°5 : Soignez les balises méta

Faire des recherches sur Google via mobile n’est pas chose aisée, surtout lorsqu’on est dehors et en déplacement. Entre le clavier réduit et la barre de recherche qui l’est encore plus, on a tendance à rechercher la facilité en tapant des mots-clés génériques ou des expressions très courtes en guise de requêtes. Pour que votre site ait toutes ses chances d’apparaître en tête de peloton sur les SERP, il faut travailler minutieusement les balises méta, id-est : le méta-titre et la méta-description.

 


Conseil n°6 : Choisissez bien la typographie

La lisibilité est primordiale. On préconise une taille de police supérieure ou égale 16px. Choisissez une police facile à lire et gardez-la pour tout le corps de texte. Vous pouvez utiliser d’autres polices pour les titres. D’ailleurs, l’idéal est de garder la même police pour tous les textes du site mobile.

Ne minimisez pas trop l’interligne au risque de décourager le lecteur. De plus, ce n’est pas très pratique pour cliquer sur les liens hypertextes, pensez ergonomie ! En outre, n’ayez pas peur d’aérer le texte. Grâce aux nouvelles habitudes acquises sur les réseaux sociaux, les mobinautes sont de plus en plus habitués à scroller jusqu’à la fin si les informations délivrées en haut de la page sont assez intéressantes et que le texte ne soit pas particulièrement long. Enfin, n’oubliez pas de choisir une couleur de police qui contraste bien avec le fond.

Besoin d’assistance pour la création de vos contenus mobile ou desktop ? La rédaction web fait partie de la panoplie de services de Nosyweb Digital. N’hésitez pas à nous confier vos besoins !

  


 

Le saviez-vous ? La rédaction d’articles pour un site web mobile ne répond pas aux mêmes standards que la rédaction classique pour un site desktop. Vu les enjeux du Mobile First Indexation et dans un souci de satisfaction de vos visiteurs, découvrez les bonnes techniques pour offrir un contenu bien adapté au mobile.

gestion pdf site internet Joomla - compresser PDF

Nos conseils pour apprendre à gérer vos fichiers PDF sur votre site internet

Les fichiers PDF doivent être chargés sur votre serveur de façon structurée dans un dossier "PDF" avec éventuellement des sous-dossiers.

Les noms des fichiers PDF doivent être explicites et clairs pour les visiteurs, il ne faut pas oublier que les PDF sont téléchargeables et que le nom du fichier va figurer dans la fenêtre pour "Enregistrer sous". Ne pas contraindre le visiteur à renommer un fichier télécharger est certainement un gage de sérieux.

Contact

Scoop.It de NosyWeb

Twitter de NosyWeb

YouTube de NosyWeb

Facebook de NosyWeb

Google+ de NosyWeb

Flux RSS de NosyWeb

Inscription newsletter de NosyWeb

 

Restez à l'affut de l'actualité NosyWeb ! :-)